Histoire
Le Musée National de la Montagne « Duca degli Abruzzi » se trouve à Turin, à côté de l'église et du couvent du Mont des Capucins (Monte dei Cappuccini), d'où l'on peut admirer un vaste panorama de la chaîne des Alpes et la ville en contrebas. L'idée de fonder un Musée s'affirma en 1874 parmi les premiers membres du Club Alpin Italien, né à Turin une dizaine d'années auparavant. De nos jours, les activités du Musée sont nombreuses et variées, tant au niveau national qu'international. Il se veut pôle culturel reliant idéalement, sous tous les aspects, les montagnes du monde entier. Pour suivre cet objectif, une série d'expositions temporaires viennent compléter les expositions permanentes. Mais le Musée vit le jour avec des perspectives bien plus limitées et il eut le mérite de savoir s'agrandir et s'améliorer au fil du temps ; les moments significatifs peuvent se résumer par une brève succession d'événements.

La Vedetta et le Museo Alpino

En 1871, le Fonds pour le Culte cédait à la Municipalité de Turin les locaux de l'ancien Couvent des Capucins du Mont de Turin et plus précisément l'édifice où ils résidaient déjà ainsi que l'église et toutes les dépendances. Par la suite, en 1874, le Conseil Communal, acceptant la proposition du Club Alpin Italien, installa sur le Mont des Capucins une Vedetta Alpina, constituée d'un simple pavillon et d'une longue-vue mobile. L'inauguration de la Vedetta eut lieu le 9 août, date à laquelle se tenait aussi le VIIIe Congrès du Club Alpin Italien. Les locaux du Musée et les fonds pour les adapter ne furent remis à la Section de Turin qu'en 1877. Le kiosque fut alors déplacé dans l'édifice et de nouvelles salles furent aménagées les années suivantes. Enfin le 30 août 1885, à l'occasion des Congrès Alpins, fut inaugurée une salle rassemblant des collections photographiques et de petites industries. Le 26 juin 1888 fut complétée et inaugurée la première grande salle qui reçut par la suite les collections scientifiques. Dix ans plus tard (1898), les salles furent enrichies d'un cosmorama alpin au rez-de-chaussée et d'un diorama du même type au premier étage. En 1901, le Prince Louis de Savoie, Duc des Abruzzes, fit don à la section, dont il était président honoraire, d'objets qui lui avaient appartenu pendant son expédition au Pôle Nord. Grâce à l'Exposition Internationale de Turin de 1911, les collections du Musée s'enrichirent encore et en 1918 l'ensemble des salles fut réorganisé. En effet, il y avait deux salles au rez-de chaussée, la salle supérieure et enfin la terrasse de la Vedetta où se trouvait un excellent téléscope. Le Musée resta ouvert au public, mais les locaux et les collections se détérioraient progressivement, jusqu'en 1935, date à la laquelle il fut fermé car l'édifice n'était plus adapté.

The Museum collections were further enriched from the International Exhibition held in Turin in 1911 and in 1918 a more precise arrangement was given to all the rooms. At this date there were two large halls on the ground floor, an upper room and the terrace of the observation post with its excellent telescope. From now onwards the Museum's rooms and collections gradually deteriorated, although continuing to open to the public, until it was finally closed in 1935 due to the building's inadequacy.

Le Musée National de la Montagne Duca degli Abruzzi

Les travaux de transformation impliquèrent des frais importants de modifications architecturales qui changèrent complètement l' aspect extérieur et la disposition intérieure du bâtiment. La surface du Musée fut pratiquement triplée. Après quelques années d'hésitations et de difficultés, le problème de la réouverture du Musée fut de nouveau abordé en 1939 et un an plus tard, le 6 février 1940, les travaux du gros ouvre furent adjugés. La réouverture complète du Musée eut lieu le 19 juillet 1942. Le Musée fut gravement endommageé durant la Deuxième Guerre Mondiale. Le 8 août 1943, il fut atteint par des brandons incendiaires et par les bombes qui tombèrent à proximité et qui détruisirent le toit, les portes, les fenêtres et les cloisons. Après cet épisode, une partie du matériel exposé fut déplacé dans les salles du sous-sol. Malgré les dommages subis, au cours de l'année suivante les collections furent en partie réinstallées et le Musée ouvrit les jours fériés. Pendant les années 50, on s'occupa sérieusement de revaloriser le Musée. Les vieilles installations, en partie remaniées et remplacées, subsistèrent jusqu'au début de l'année 1966, quand le Conseil de la Section de Turin du Club Alpin Italien, après inspection des lieux, décida de démanteler toutes les structures d'exposition afin de pouvoir réaménager complètement les locaux et d'organiser un nouveau système d'expositions. Ce n'est qu'à la fin de l'année 1970 que l'on obtint, sur une initiative du Rotary Torino Est, une modeste contribution pour les premiers travaux qui ouvrit la voie à l'étroite collaboration des institutions publiques turinoises et des sponsors (parmi lesquels la Ville et la Province de Turin, les Régions du Piémont et de la Vallée d'Aoste et plusieurs fondations bancaires).

Le Museomontagna s'étend

Le 13 juillet 1978, les salles du rez-de-chaussée furent présentées aux autorités et à la presse. Le 21 mars 1981 fut inauguré l'achèvement des travaux de la rénovation totale du Musée, composé de salles d'expositions permanentes et temporaires. Au cours des années suivantes, l'activité du Musée s'est affirmée, les collections se sont accrues et la structure est devenue la plus importante de ce secteur au niveau international. En 1998 la Ville de Turin a achevé les travaux pour l'Espace Rencontres, composé de plusieurs salles de réunion, de la Salle des Blasons complètement restaurée et d'un bar-restaurant rénové. En 2003 a été ouvert le nouvel Espace Documentation, qui réunit la Bibliothèque Nationale du Club Alpin Italien et les Archives du Musée. Aujourd'hui le Mont des Capucins est un véritable pôle culturel dédié à la montagne, articulé sur trois structures séparées mais complémentaires : une destinée aux rencontres, une à la documentation et une aux expositions.



Le Museomontagna du 2000

Dans cette optique, il a été décidé, à la veille de l'an 2000, d'affronter une nouvelle rénovation de cette dernière structure. Le Musée a de nouveau obtenu l'appui de différentes institutions à la Ville de Turin propriétaire du bâtiment, la Région Piémont, la Province de Turin, la Compagnia di San Paolo, la Fondazione CRT et IMONT et a commencé la réorganisation totale. Tous les niveaux sont maintenant desservis par un ascenseur qui monte à la Vedetta, où une terrasse panoramique a été ajoutée. C'est là que se conclut le nouveau parcours de visite, qui veut rappeler idéalement les origines du Musée, né comme lieu d'observation des montagnes. Ce que l'on peut voir par les fenêtres introduit les sujets traités et la visite se déroule comme une ascension parmi les cols et les sommets qui entourent la ville, choisis pour représenter symboliquement des thèmes comme la religiosité, les communications, le tourisme et l'alpinisme, le Club Alpin Italien, le ski, les sports d'hiver et le développement durable. La montée s'achève sur la terrasse, pour pouvoir admirer à l'oeil nu, en observant 400 kilomètres d'Alpes, ce qui n'a été auparavant que suggéré.



 

 

 

 

 

 

 




Le musée alpin, au début de 1900